L'agriculture conventionnelle, un non sens agronomique !

Les agriculteurs sont de plus en plus endettés, les surfaces agricoles diminuent au profit des villes, les "exploitations agricoles" (drôle de terme que d'exploiter la terre) continuent inévitablement de grossir telles des entreprises fabricant des boulons... Comment notre agriculture a t'elle pu en arriver là ?

L'accaparement des terres est devenu l’enjeu des financiers ayant toujours autant soif de profit à court terme ! Et pendant ce temps des millions de personnes continuent de souffrir de la faim... L'équipe #DataGueule et l'interview de François Léger nous éclairent sur cette question existentielle car sans nourriture nous ne sommes rien.

Nous étions plus de 2.5 milliards d'humains en 1950, presque 3.7 milliards en 1970, 6.1 milliards en 2000. Nous allons dépasser les 7.5 milliards en 2017. Et en 2050 ? Plus de 9.7 milliards d'hommes et de femmes peupleront la planète. La production mondiale agricole actuelle pourrait permettre de nourrir 12 milliards de personnes.

En 2014, plus d'un tiers des céréales produites dans le monde étaient destinées à nourrir... nos élevages. D'après la FAO, 1.6 milliards de tonnes de nourriture seraient perdues chaque année. En Grande-Bretagne par exemple, 30% des légumes ne sont tout simplement pas récoltés car ils ne correspondent pas aux « standards » du marché.

En 1940, une calorie d’énergie fossile permettait de produire 2,3 calories de nourriture. En 2014, il faut dépenser plus de 7 calories d’énergie pour produire une calorie de nourriture.

En France, le niveau d'endettement des agriculteurs est passé de 57 900 euros en 1980 à 159 700 euros en 2010. 175% d'augmentation ! En 2013, en Europe, les exploitations supérieures à 100 hectares représentaient à peine 3 % de l’ensemble des fermes et pourtant elles s'étendaient sur la moitié des terres agricoles européennes. Du coup, les agriculteurs disparaissent. En France, entre 1955 et 2010, leur nombre est passé de 2 millions à 500.000. Une simple division par 4. Et ceux qui restent se sont appauvris. Entre 1960 et 2004, le volume de production agricole a doublé mais le revenu net réel des entreprises agricoles a diminué de 56%.

En 2003 l'Europe adopte une directive sur les agro-carburants (…). Objectif, 2% d'utilisation en 2005 et 5.75% en 2010. Selon la commission Européenne, entre 2003 et 2008, 6.6 millions d'hectares de terres arables ont été cultivées pour alimenter... nos moteurs. Entre 2000 et 2006, les importations européennes d'huile de palme ont doublé. Ces agro-carburants ont aussi joué un rôle important dans la crise alimentaire mondiale de 2008. D'après une étude de la Banque Mondiale, entre 2002 et 2008, le prix des denrées alimentaires a augmenté de 140%.75% de cette hausse serait imputable aux agro-carburants.

Aujourd'hui, la terre est un objet de spéculation. En Roumanie par exemple, entre 2002 et 2015, la valeur de l'hectare a été multipliée par 25. De quoi attiser les appétits. 7 à 8 % des terres arables du pays - l’équivalent de 12 000 fermes françaises - seraient déjà aux mains d’investisseurs étrangers. Depuis 2011, la banque hollandaise Rabobank a acquis 21.000 hectares de terres agricoles en Pologne et en Roumanie. Elle espère bien les revendre d'ici 10 ou 15 ans en multipliant son prix par trois.

En 50 ans, notre agriculture est devenue une machine mondialisée. Et qu'importe les 15% d'émission de CO2 dont le secteur est responsable ou les 10 millions de tonnes de phosphore en plus chaque année dans les océans. Entre 1900 et 2000, la FAO estime que 75% de la diversité des cultures mondiales a été perdue. Désormais, si rien ne bouge, la productivité agricole pourrait baisser de 2% en moyenne tous les 10 ans.

Mais les choses changent. Une « Déclaration des droits des paysannes et des paysans » est actuellement en négociation à l'ONU.

Mots-clés: agriculture, pesticides, terre, agriculture biologique, agriculture conventionnelle, famille, rendement, datagueule, françois léger

 

 Aimez-vous ce site ?


Documentaires à découvrir !

Zéro Phyto 100% Bio

Le documentaire des cantines bio et des villes sans pesticides.

Zéro Phyto 100% Bio en avant-première au cinéma - Sortie nationale le 31 janvier 2018

Insecticide Mon Amour

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Insecticide Mon Amour - Film documentaire

La Clef des Terroirs

Entre passion et poésie, ce film documentaire retrace la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.

La Clef des Terroirs - Film documentaire

Retrouvez MOI sur les réseaux sociaux

Le realisateur de documentaire Guillaume Bodin au domaine de la soufrandiere à vinzelles Guillaume Bodin

Je voulais devenir vigneron en biodynamie mais les traitements chimiques ont tout remis en question. Je me suis reconverti dans le documentaire.

Suivez-moi sur FACEBOOK - TWITTER

0
Partages

Aimez-vous ce que vous avez lu ?

Close

Partagez-le autour de vous !

0
Partages