X

Alessio GORINI - Avignonesi - T'as où les vignes ?

Cela fait maintenant 5 ans que j'ai commencé le tournage de "La Clef des Terroirs - Retour aux sources" notamment chez Avignonesi en Toscane. Lors de mon dernier passage au domaine, je voulais vous faire partager quelques minutes avec mon ami Alessio GORINI, chef de production de ce domaine d'un peu plus de 300 hectares en agriculture biologique et biodynamique dont presque 200 hectares plantés de vigne. C'est dans ce cadre que j'ai tenté une nouvelle immersion du type "T'as où les vignes ?" que j'ai réalisé l'été avec Marie-Thérèse Chappaz. En attendant la sortie du documentaire prévu pour fin 2021, je vous laisse découvrir ce domaine ;-)

Pour aller plus loin

Le site internet de Avignonesi www.avignonesi.it

Le projet de dodumentaire La Clef des Terroirs - Retour aux sources sur https://www.dahu.store/fr/content/8-financement-participatif-la-clef-des-terroirs-retour-aux-sources

L'interview

Guillaume BODIN: On est où là du coup ?

Alessio GORINI: La banditella, c'est une parcelle qui est à l'extrémité Est Sud-Est de l'appellation de Vino Nobile.

Alessio GORINI: C'est quelques sangliers qui a fait la fête là. Et, ha punaise !

Alessio GORINI: Et c'est une parcelle très identitaire. À chaque fois, les vins qui ressort, il a un caractère tout à fait particulier. Elle est hyper fragile. Tu vois les grappes de Sangiovese, elles sont de taille, sont parfois presque plus larges que longues. Donc, il faut la surveiller beaucoup, elle part rapidement en pourriture acide si on ne fait pas attention. Mais ça donne vraiment beaucoup de satisfaction. C'est très, très, très belle Sangiovese. Puis elle a une variabilité énorme, sur un rang qui fait une cinquantaine de mètres on fait trois vins différentes, c'est une parcelle très longue et très étroite. Donc il y a trois époques de maturités différentes.

Guillaume BODIN: Avignonesi, c'est combien de parcelles ?

Alessio GORINI: On a 9 domaines qui sont partagés, la plupart sur la commune de Montepulciano, et il y a un domaine qui est sur la commune de Cortona. Ce qui représente plus ou moins pour le Sangiovese 70 lots différents de vins, qu'on vinifie un peu tout séparément. Donc ça fait, ça fait énorme. On a cent soixante seize hectares de vignes plantées, et à côté de ça il y a des oliviers, un petit peu de maraichage. La taille du domaine ça se rapproche au 310 hectares plus ou moins. Et il est un petit peu morcelé ce qui est parfois, ça demande beaucoup de travail, mais on a le gros avantage d'avoir une vigne sur des terroirs très différents, donc. Ça nous permet beaucoup de apprendre, et de pouvoir vinifier les différents facettes du Sangiovese, ce qui est très, très intéressant pour nous.

Guillaume BODIN: Vous avez fait le choix de travailler essentiellement le Sangiovese ?

Alessio GORINI: Pour Montepulciano oui. Montepulciano, c'est, c'est à travers le Sangiovese qu'on veut faire parler ce territoire, donc notre vin Vino Nobile, le Rosso aussi, et puis les crus qu'on a sur le domaine sont faits que avec du Sangiovese. Sur la commune de Cortona, au contraire, à l'origine, on avait des cépages, je dirais internationaux comme le cabernet sauvignon, le merlot et le chardonnay, et on a un nouveau projet sur des variétés un petit plus autochtones blanc et rouge, qui va commencer à donner ses premiers fruits à partir de l'année prochaine. Donc, Virginie, encore une fois, nous a permis de découvrir d'autres choses, ce qui rend Avignonesi encore plus amusant pour nous.

Guillaume BODIN: C'est quoi ton rôle ici ?

Alessio GORINI: Je m'occupe de la production. Je suis arrivé comme chef de culture et petit à petit, j'essaye de donner la même empreinte qu'on a donné aux vignes aussi à, au reste du domaine. Ce qui fait que je dois un peu m'occuper de superviser toute la production.

Alessio GORINI: C'est ça que j'ai peur tiens regarde, elle est tellement compact que dès qu'il y a une petite baie à l'intérieur qui, tu vois qui se fissure, tu vois ces baies là, s'éclatent parce qu'il y a plus de place, ça va partir.

Guillaume BODIN: Combien vous êtes à travailler ?

Alessio GORINI: On est plus ou moins, enfin tout le domaine ça compte 110 personnes, dont une soixantaine dans la vigne. Il y a une quinzaine de personnes qui s'occupent de la cave, y compris l'étiquetage et la mise en bouteilles et tout ça. Et puis l'accueil du domaine, la restauration, ça représente aussi encore un bon morceau pour nous. Plein de nationalités différentes.

Guillaume BODIN: Et vous êtes une équipe assez jeune ?

Alessio GORINI: Oui ! Enfin quand on était arrivée surtout, là maintenant on commence à grandir. Mais Matteo qui supervisait les domaines, Ashley l'œnologue, Thuise qui s'occupe de la recherche, on est tous très jeunes, donc c'est très amusant à travailler avec des collègues qui ont le même âge que toi. Ils ont encore beaucoup d'énergie et ça nous donne beaucoup de satisfaction.

Guillaume BODIN: La biodynamie au domaine, comment ça se passe?

Alessio GORINI: C'est quelque chose qui est toujours en progression. On essaie toujours de faire des pas petits, sans exagérer parce que. Parce que je veux quand même que les équipes, les gens qui travaillent chez nous acquissent bien la signification, commencent à percevoir les petits résultats qu'on obtient, et... Enfin, on est très content, c'est commencer à voir que... Expliquer aux garçons qui travaillaient chez nous, aux gens qui travaillent chez nous, la biodynamie, ça ne servait à rien parce qu'ils avaient, ils n'avaient pas. Ils n'avaient aucune connaissance des principes. Par contre, de voir eux qui maintenant s'intéressent, qui viennent te poser des questions et ils te disent pourquoi ? Pourquoi on n'a pas fait encore une silice ? Pourquoi ? Pourquoi on fait ça sur le compost ? C'est ça qui commence à me donner beaucoup de satisfaction. C'est, pour moi c'est un très joli résultat. Donc, au fur et à mesure que eux ils rentrent dans la logique, on fait des progrès toujours plus, enfin on essaie d'aller toujours plus loin. Mais sur cette taille là, si on n'a pas le support des gens qui travaillent avec toi, c'est presque impossible d'avancer avec, avec ce type d'agriculture.

Guillaume BODIN: Est-ce que ce n'est pas un peu trop gros 200 hectares de vignes et 300 hectares en tout ?

Alessio GORINI: C'est jamais trop, et il faut, comme j'ai dit il faut prendre les choses avec les pieds par terre. Il faut mettre les bases, les bonnes bases de l'agronomie qui n'est pas évident, ils sont toujours en train de progresser. Mais si on ne va pas, si on ne fait pas des pas trop grand, je pense qu'on peut y arriver. Même sur des superficies comme ça. On a, il faut un petit peu de patience et surtout, il faut vraiment que les gens qui sont dans le domaine commencent à te suivre, à rentrer dans la logique et de leurs, de façon spontanée. Il ne faut pas pousser les choses. Il ne faut pas aller imposer des méthodes que les gens n'ont pas, ne le ressent pas. Et après je pense qu'on peut y arriver. Ce n'est pas impossible.

Alessio Gorini - Avignonesi

Mots-clés: video, vin, agriculture, bio, biodynamie, agriculture biodynamique, t'as où les vignes, avignonesi

Documentaires à découvrir !

Zéro Phyto 100% Bio

Le documentaire des cantines bio et des villes sans pesticides.

Zéro Phyto 100% Bio en avant-première au cinéma - Sortie nationale le 31 janvier 2018

Insecticide Mon Amour

Une enquête de plus de 2 ans autour du problème des traitements obligatoires aux insecticides contre la flavescence dorée dans le vignoble bourguignon.

Insecticide Mon Amour - Film documentaire

La Clef des Terroirs

Entre passion et poésie, ce film documentaire retrace la vie de vignerons ayant choisi de travailler au plus proche de la nature.

La Clef des Terroirs - Film documentaire

Retrouvez MOI sur les réseaux sociaux

Le realisateur de documentaire Guillaume Bodin au domaine de la soufrandiere à vinzelles Guillaume Bodin

Je voulais devenir vigneron en biodynamie mais les traitements chimiques ont tout remis en question. Je me suis reconverti dans le documentaire.

Suivez-moi sur INSTAGRAM - FACEBOOK - TWITTER

0
Partages

Aimez-vous ce que vous avez lu ?

Partagez-le autour de vous !

0
Partages